Le marché des NFT à l’origine d’une nouvelle crise de liquidité dans les cryptomonnaies

Article publié le 24 août 2022 à 16H55 par l’usine digitale
Rédigé par Raphaële Karayan

BendDAO, un protocole de prêt sur la blockchain Ethereum qui accepte les NFT comme dépôt de garantie, fait face à un risque d’insolvabilité lié à la chute des prix des jetons non fongibles et à l’illiquidité du marché.

Après les faillites de Celsius, Voyager Digital et Three Arrows Capital, une quatrième plateforme de prêt en cryptomonnaie est rattrapée par la crise de liquidité sur le secteur. Cette fois, c’est la chute spectaculaire du marché des NFT qui a servi de détonateur.

BendDAO est un protocole de prêt d’ethereum sur la blockchain du même nom, dont la particularité est d’accepter le dépôt de NFT en collatéral. C’est-à-dire que les prêteurs font leurs dépôts dans le pool en ethereum et sont rémunérés par un taux d’intérêt, et que les emprunteurs mettent en gage des NFT (BAYC, CryptoPunks, MAYC, Azuki, CloneX, Doodles).

Le week-end dernier, BendDAO a été victime d’un “bank run“, les prêteurs cherchant à prendre leurs jambes à leur coup avec leurs ethereums et les emprunteurs, étranglés par la baisse de la valeur de leurs NFT, ne pouvant plus rembourser leur crédit. Les réserves de BandDAO sont tombées à moins de 10 000 euros au pire de l’épisode.
 

spirale de liquidations

Si la valeur des NFT (calculée à leur “prix plancher” sur les places de marché) placés en garantie des crédits chute en dessous des montants empruntés, les emprunteurs doivent rembourser leur crédit, sans quoi la DAO (organisation autonome décentralisée, qui tient lieu d’organe de gouvernance du protocole) est en droit de les “liquider” pour se rembourser. Ce mécanisme de liquidation s’effectue en vendant les NFT aux enchères.

Problème, ils ne trouvent pas preneurs au prix demandé (qui selon le protocole de BendDAO doit couvrir la dette contractée par l’emprunteur). Qui plus est, l’afflux de nouveaux NFT à la vente empire la baisse de leur cours (bien que chaque NFT soit censé être unique, il semblerait que leur marché fonctionne comme celui des produits fongibles au sein d’une même collection).

plusieurs dizaines de millions de dollars

Dans l’impasse, BendDAO a demandé à sa communauté de voter des ajustements techniques, destinés à accélérer et faciliter les liquidations de NFT, et reconstituer sa trésorerie. Cela comprend notamment la possibilité de brader les NFT à liquider, et une hausse des taux d’intérêt offerts aux prêteurs (de 10 à 20%) pour les faire revenir. Mais cette hausse des taux enfonce encore un peu plus les emprunteurs, pouvant rendre le remboursement de leur prêt contre-productif. L’emprunteur aura alors intérêt à abandonner ses NFT.

Ces mesures soumises au vote sont passées. Plusieurs dizaines de millions de dollars de NFT seraient à risque de liquidation dans le protocole, qui risque lui-même l’insolvabilité.

Auteur : Raphaële Karayan

Article original de l’Usine Digitale, publié le 24 août 2022 à 16H55